Sonomate

Sonomate

Sonomate

Tu es enregistré.e, tu as une minute, tu ne peux pas l’arrêter, mais tu peux la recommencer.
Stoïque et discret, le Sonomate recueille pensées coupables et digressions forcées, il n’a pas besoin de comprendre, il pardonne tout.

Édition US18, Les Abeilles

Édition US17

Édition Bruits#2

(Festival audioscénique à Nantes)

De Bruits#2 à Utopie Sonore, le Sonomate dit

Les Haricots

Les Haricots

Les Haricots

D’abord nommée Une Histoire dans sa première forme.

Deux équipes. Les narrateurs et les écoutants.

Bribes d’une histoire, forcément vraie, parcellaire, hachée. Une histoire à comprendre, retisser, reconstruire à plusieurs, puis à restituer, avec la voix, des objets à disposition, l’espace.

Il s’agit, pour l’équipes des narrateurs de s’approprier cette matière sonore donnée, d’en reconstruire une histoire et de la restituer acoustiquement à un public dont on a bandé les yeux.

Édition US17

Les narrateurs sont rassemblés à 16 heures. Avec un peu de retard. Ils s’installent près du saule – loin à l’écart du reste des activités – avec trois cassettes à écouter, qui racontent des bribes d’une histoire vieille de cinq décennies, histoire qu’ils devront restituer sans enregistrement aux écoutants. Écoute, discussion, écriture.

La restitution aux écoutants n’a délibérément pas fait l’objet d’un enregistrement.

Dix-huit heures. Les écoutants sont rassemblés avec un peu de retard. Ils sont munis chacun d’un coussin. Ils franchissent la route et passent la barrière. Là on leur donne à chacun un masque qu’ils placent sur leurs yeux. Ainsi aveuglés ils sont menés tant bien que mal en file indienne, chacun tenant l’épaule de son prédécesseur, à travers champs. Ils arrivent près du saule où les attendent les conteurs et sont silencieusement regroupés et placés un à un, chacun assis sur son coussin. Certains des conteurs sont autour, d’autres répartis au milieu des écoutants. Ils ont leurs voix et des objets pour faire des bruits. La restitution commence. Bruits de fête, de bal, rires et verres qui trinquent. Des conteurs circulent au milieu des écoutants, se baissent et murmurent quelques mots à leurs oreilles. Une voix s’élève et dit d’une sœur, Solange, morte si jeune. Les personnages de l’histoire se dessinent, deux femmes, Solange donc et Françoise, des bribes de messages, de journal, l’intrigue se tisse. Une histoire d’amour, un autre bal, une absence redoutée, un viol enfin, ce cri. Un grand cri poussé par l’une des conteuses. L’une des écoutantes se recroqueville sur elle-même. Tension palpable. Qui contraste avec le paysage environnant si calme et doux. Je m’imagine ce que ressentent les écoutants privés de la vue. La tragédie se précipite, et la fin, cette mort annoncée, la révolte, les slogans de manif, féminisme, contraception, droit à l’avortement avant le glas d’un enterrement ravivé dans la mémoire. Silence.

Les écoutants retirent leurs masques.

 

Les K7 documents

K7.1 — de Françoise à Solange


(avec la voix de Aurélie Mazzeo)

K7.2 — Journal de Solange, lu par sa sœur Catherine


(avec la voix de Mathilde)

K7.3 — Assemblage d’archives de Catherine


(avec notamment la voix de Mathilde)

Archives (entre autres)

  • Le Torchon Brûle
  • Scum, Manifesto
  • Chantal Akerman
  • Patti Smith Group – Because The Night,  1978
  • Delphine Seyrig

Une autre version de ce Haricot a été réalisée lors de la Carte Blanche partagée Utopie Sonore – Le Bruitagène le 6 octobre 2018

Édition Bruits#2

Matière
Restitution

Une autre création a été tirée de ce Haricot : For intérieur

Éponges du jour d’après

Éponges du jour d’après

Éponges du jour d'après

Yoga citoyen

Yoga citoyen

Yoga citoyen

Création-performance collective par le collectif Silence Ça Urge
Même s’il est capital, l’état d’alerte permanent de notre pays peut être vécu comme un frein à la recherche de votre bien-être. Nous vivons dans un monde où il est de plus en plus difficile d’échapper aux angoisses et aux pensées parasites. Pour vous aider, le ministère de la Santé Intérieure vous offre ce programme quotidien de relaxation citoyenne. Installez-vous sur votre tapis et laissez-vous guider pour retrouver votre chemin…

Vidéo réalisée par Geneviève Karlsson

Vidéo réalisée par Clémence Fermé

Performance produite en plusieurs occasions dont les festivals Longueur d’Ondes et Bruits#2 en 2018.

Al’iidhaeat Alyadawia

Al’iidhaeat Alyadawia

Al’iidhaeat Alyadawia

La Radio Cousue Main de Arthere, Little Syria, Istanbul – création à distance en temps réel, en direct d’Istanbul

Arthere, fondé par et pour les artistes syriens ayant quitté leur pays, est un espace de création artistique loin de la guerre et des rivalités politiques. À l’invitation d’Aline Pénitot (qui enregistrait par-là), un groupe d’artistes s’y emparent du dogme de la Cousue Main : on bruit-colle avec sa bouche, ses oreilles, parfois quelques objets divers, avec un seul micro mono pour tous. Tout est joué en direct, sans montage, ni effets.

« It was amazing
We were walking in the street, with friends and having fun
We were exchanging the headphone from to another »
Omar Berakdar, Avradi Nova, Claire Fondain et autres furieux bruitistes

Omar Berakdar, Avradi Nova, Claire Fondain et autres furieux bruitistes

Éponges d’une nuit d’été

Éponges d’une nuit d’été

Éponges d’une nuit d’été

Performance collective in situ proposée par Leslie Doumerc & Arthur Lacomme
Des voix du matin qui racontent, de la texture in situ et une perf live avec la matière récoltée. Expérience sonore en trois étapes : glanage de rêves (enregistrements), glanage de sons, transe collective.

Ses sons ont été retravaillés et remontés par la suite : Éponges du jour d’après