Acentrale d'Asu Le Bruitagène

L’Acentrale d’Asu Le Bruitagène

Antenne de L’Acentrale, collectif réunissant des radios, webradios, émissions et collectifs sonores qui participent à la grève. Née dans l’élan du 5 décembre 2019, elle fonctionne comme une plateforme de radio mutualisée dédiée aux voix du mouvement social. Elle anime des émissions collectives les jours de mobilisation, émettant et diffusant un flux commun depuis différentes villes. À écouter sur acentrale.org

Toutes les archives des prises d’antennes Acentrale depuis le 10 décembre 2019 : acentrale.org/archives

samedi 17 avril 2021 de 14 heures à 16 heures

De Nantes, où on parle des Soulèvements de la Terre. On écoute le témoignage de deux invitées psychologues sur les conséquences médico-sociales de la crise sanitaire. La météo marine se demande, avec Audrey Vernon, comment faire partie du monde de la marchandise qu’on dénonce. Et enfin on évoque le doute Trans, mais on y reviendra..

samedi 10 avril 2021 de 14 heures à 18 heures

De Nantes et Millau avec Asu, où on parle de violences policières, de céphalopodes octopodes, de continuité pédagogique, de ZAD, de Tendresse et de Joie militante, de poésie transgenre et de météo marine.
De Brest avec Pikez, où on parle de l’affaire des inculpé·e·s du 8 décembre avec les comités de soutien de Paris et de Rennes, on parle également de fichage avec la Quadrature du Net et du Rojava, avec André Hebert, volontaire internationaliste.

samedi 27 Mars 2021 de 13 heures à 15 heures

En direct du théâtre occupé de Graslin à Nantes. Où on parle du mouvement d’occupation des lieux culturels, des revendications diverses (avec les interventions du Théâtre de la Maison du Peuple à Millau, du Théâtre de l’Odyssée à Périgueux, et de La Passerelle à Saint-Brieuc), des points de convergences et les divergences. On parle également de l’expulsion de la ZAD du Carnet.

samedi 27 Février 2021 de 13 heures à 16 heures

De Nice, Aix-en-Provence, Marseille, Nantes. Où on parle du 23 Mars 2019 à Nice, de la répression, de l’affaire de Geneviève Legay et tant d’autres, de syndrômes post-traumatiques, de travail de mémoire, de travail avec Karim Berrouka, de Francisco Martinez Romero, de Free Party – avec Crier et – tout – brûler, de Clémence Fermé et Suzie Trajkov

samedi 6 février 2021 de 12 heures à 17 heures

De Brest avec Pikez, où on parle d’antiterrorisme et ultragauche, de gouvernance par la peur, du Rojava, de la création de figures de l’ennemi (Foucault, Erri de Luca), des fichages.
De Nantes et Millau avec Asu, où on parle de fête insurrectionnelle, d’arrestation policière criminelle, de gauche et gauchisme, de sécurité globale, de la Russie, de l’avortement en Argentine, de culture et désobéissance civile, de Katell femme agricultrice, de la redéfinition de l’hymen, de la censure de L’Envolée.

samedi 16 janvier 2021 de 13 heures à 15 heures

De Nantes et Millau. Où on parle de la venue des Zapatistes, de vide culturel et d’absurde, des luttes en Asie et en France avec L’Actu des Oublié·es, d’Irina Slavina et Fang Fang, de détransition, de la lettre de Matéo, de la manifestation qui vient. Avec For My Father de Vincent Eoppolo.

 

samedi 5 décembre 2020 de 13 heures à 18 heures

13h00 – 14h00 Les Montreuilloises (Montreuil). Où on parle de Loi Programmation de la recherche, de jeunesse, bienveillance et liberté d’expression, d’enquête auprès de députés LR sur l’islamo gauchisme à la fac, de jeunes gens au bout du rolls.

14h00 – 17h00 Asu Le Bruitagène & cie (Nantes, Millau). Où on parle d’Education Nationale, d’Ernesto, de violences policière et violences judiciaires, du Village du Peuple et de Sully, de IanB, de manifs, de pions et d’aide de vie scolaire (AED et AESH), d’Amérique Latine, de l’évacuation de camps au Nord de Paris, des femmes de chambre d’Ibis Batignolles, de la loi contre les retraites. Avec Crier et (tout) brûler et Au Village du Peuple, la vie comme elle s’invente

17h00 – 18h00 L’Acentrale a un an, depuis ce 5 décembre 2019, où elle s’appela pour un jour la Radio d’Autodéfense Populaire.

 

samedi 21 novembre 2020 de 13 heures à 17 heures

De Nantes, Montreuil, Millau. Où on parle de manifestations contre la loi Sécurité Globale, de lois anti-avortement, de néonicotinoïdes, du Pérou, du squat de La Commune, de David Hume, de gestes politiques désespérés.

samedi 7 novembre 2020 de 14 heures à 17 heures

De Nantes, Montreuil, Millau. Où on parle d’une rentrée odieuse, de séparatisme des élites néolibérales, de la négation en Pologne (et ailleurs) des femmes du droit à l’avortement, d’une loi scélérate nommée Sécurité Globale, de Ricardo Montserrat. Avec L’École du futur de Clémence Fermé, Les Valeurs de la République au 6 novembre 2020 de Isabelle Mornat, Aveugle de Marc Perrin et une texte de Sérine Delrieu.

samedi 17 octobre 2020 de 16 heures à 19 heures

Où on parle des marches de Sans Papier arrivées ce jour à Paris, du 17 Octobre 61, de Ingrid Jonker, de Biélorussie, de La Commune (Rezé) jamais morte, du Chili puisqu’on ne s’arrête pas. Avec un extrait de De guerre en fils de François Perrache et Mémoires sauves du vent.

samedi 26 septembre 2020 de 13 heures à 16 heures

Où on parle de techniques de médias mainstream, du SNMO de ministère de l’Intérieur, de l’interpellation de colleur.eu.ses, du Smart (des artistes et des intermittents), de sabotage, du Chili – où on se dit que nous n’arrêterons jamais de parler du Chili. Avec Une Histoire de graine de Marie Bouchier.

lundi 14 septembre 2020 de 15 heures à 17 heures

C’est la rentrée de l’Acentrale. Tout doucement. Où on parle (trop vite) de suicides à la BNF, de la rentrée et des manif, de la zad du Carnet, où on évoque Daniel Prude, la Biélorussie et Svetlana Alexievitch, où on passe Je suis mon autre, pièce collective réalisée lors d’US20.

dimanche 28 juin 2020 de 16 heures à 19 heures

Pour la dernière Acentrale de la saison, nous nous sommes invités à La Commune de Rezé. Lors de cette cinquantième antenne nous avons parlé des copains de La Commune, d’hymen, de nous, de municipalisme et Fred a dit quelques mots et nous n’avons rien compris. Avec L’Acentrale est nous de Suzie Trajkov et Clémence Fermé.

dimanche 21 juin 2020 de 18 heures à 22 heures

Où on parle beaucoup de Steve Maia Caniço, de l’histoire noire américaine, de l’histoire noire française, de la Cour pénale internationale, des Terf (trans-exclusionary radical feminist). Avec La Question de Anaïs Denaux, How Can We Win ? de Kimberly Jones, Porcherie (live 1989) des Bérurier Noir, Endure, attends de Julie Cronier, La Liberté dans le coma de Julien et Benjamin.

mardi 16 juin 2020 de 15 heures à 18 heures

Où on parle de la mobilisation pour les soignants, de l’injonction au plaisir hétéromasculin, du racisme en France, de l’affaire Lamine Dieng, de l’histoire noire américaine. Avec un texte de Séverine Delrieu lu par Aude B.

samedi 6 juin 2020 de 16 heures à 19 heures

Où on parle de manif à Paris, à Nantes, de l’assassinat de George Floyd, du racisme policier, du Chili, du Brésil, du cas psychiatrique de Bolsonaro, de la pression d’hétéronormalisation envers les femmes trans. Avec un texte de Sonya Nour et un autre de Séverine Delrieu

samedi 30 mai 2020 de 16 heures à 18 heures

Où on parle de manif à Paris, de l’assassinat de George Floyd, du racisme policier, du Chili, de l’injonction pédagogique envers les femmes trans. Avec L’Éphéméride du 28 Mai de Maya Huasca sur L’Autre Quotidien et le premier épisode de Chile desperto de Melaine Fanouillère

samedi 23 mai 2020 de 15 heures à 18 heures

Où on parle de rassemblements Bas Les Masques, d’Argenteuil après la mort de Sabri, des effets du confinement et du déconfinement, de violences policières dans la Chronique des traqué·es, de transgenre et de féminisme et des Jours d’Après dans le plateau La Jeune-Fille est morte.

samedi 16 mai 2020 de 17 heures à 17h30

Chronique des traqué·es, où on parle de La Black Robe Brigade.

dimanche 10 mai 2020 de 20 heures à minuit

Les Jours d’après
Où on pense au déconfinement, à la révolution qu’on prépare demain et après-demain, changement radical, révolution permanente, pensées diverses, modestes, foutraques, ordonnées, une antenne nommée Les Jours d’après où on invente, on imagine, on s’autorise tous les rêves, toutes les envies sonores. Jusqu’à demain.

samedi 9 mai 2020 de 16 heures à 17 heures

Chronique des traqué·es, où on parle de surveillance et répression sur le net, avec la Quadrature du Net.

dimanche 3 mai 2020 de 13 heures à 17 heures

Où on reparle du collectif féministe Yonofui, de l’Inde, où on parle aussi du Liban, de violence policières sous confinement, de la Hongrie, de la Serbie, de féminisme, des Cra (Centre de rétention administrative, autrement dit, prisons pour étrangers). Avec Nos corps ont coincidé et Un Homme m’a dit de Séverine Delrieu, Une Vieille femme-grenouille dans l’espace de Karine, Des Idées croisées entre décroissance et féminisme de Fernanda

vendredi 1er mai 2020 de 16 heures à 18h30

Où on parle du 1er Mai, de manif du 1er Mai à Paris et Montreuil, de non manif à Nantes, d’histoire et de chansons. Avec Ferme ta gueule de Séverine Delrieu et Cortège de fête de Clémence

dimanche 26 avril 2020 de 13 heures à 16 heures

Où on parle des vieux, de drônes, de poisson, d’autres guerres, de violences policières, du Brésil, de l’Inde, de Whan. Avec Les Vieux à la poubelle de Tieri, Peep Show Drone de Isabelle, Poisson d’Avril mon cul de Marc et Anaïs, Regarde de Mira et Anaïs, À rebours de Clémence

dimanche 19 avril 2020 de 14 heures à 17 heures

Où on parle du manifeste Somos plaga du collectif féministe Yonofui, de la honnie 8e CRS, d’Erythréens harcelés, de la pratiques psy à distance, de la peur, du Chili avec l’oppression ravageuse et Sepúlveda qui manque. Avec Le Progrès, de Julien Sarti, Aussi dangereux de Iris, Des fées et des policiers, de Karine

samedi 18 avril 2020 de 14 heures à 15 heures

Où on parle d’archives de luttes anarcho-syndicalistes (site Leftove.rs), de mémoire, de la guidance des patrons suisses et de l’actualité des luttes côté travailleurs

samedi 11 avril 2020 de 18 heures à 21 heures

Où on parle de la mort des gueux, de tracking, de plateformes scélérates, de L’Envolée, de violences intrafamiliales, du Brésil, de rêves en confinement. Avec Contre leur nécrolibéralisme, de Tieri, Rêves de confinement de Iris, deux pièces sonores de Adel

samedi 4 avril 2020 de 17 heures à 20 heures

Où on parle d’attestations, de son maton intérieur, des petits frères des pauvres, de prisons et de L’Envolée, d’un certain Dr. Austin des Îles Fiji, de nécrolibéralisme, de Helin Bölek, de lutte. Avec Mourir un peu, de Karine,  Mort d’un platiste, de Isabelle Mornat

samedi 28 mars 2020 de 14 heures à 16 heures

Où on parle de confinement ici, ici et là, de continuité pédagogique, d’étudiants infirmiers, de médias inutiles, de violences conjugales et autres effets néfastes du confinement, de reconfiguration espace public / privé , de livreurs chinois. Avec La Zone du dehors, de Clémence Fermé, Marcher dans la fin d’un monde de Gaëlle

samedi 21 mars 2020 de 14 heures à 17 heures

Où on parle de confinement ici, ici et là, de travailleurs exposés, de nos voisins italiens, de continuité pédagogique, de répressions antiféministe, d’un monde à l’endroit. Avec Stalker, de Clémence Fermé

mardi 14 mars 2020 de 14 heures à 17 heures

Où on parle de virus et de ce qui s’annonce, de ce qui est déjà en Italie, de manif féministes et la répression qu’elles ont souffert, de mineurs isolés, de Moria.
Relayée en FM notamment à Nantes (JetFM) et Mulhouse (∏node)

mardi 3 mars 2020 de 11 heures à 14 heures

Où on a quelques soucis techniques, mais on parle quand même de 49.3, de Valentin, de Lille, de Nantes, de manif anti César, de La Commune, de la Chine
Relayée en FM notamment à Nantes (JetFM) et Mulhouse (∏node)

jeudi 20 février 2020 de 16 heures à 19 heures

Où on parle de la fresque de Steve à Nantes, du Cra de Sète, du squat Oups de Saint-Brieuc, de transphobie, de la SNCF
Relayée en FM notamment à Nantes (JetFM) et Mulhouse (∏node)

vendredi 14 février 2020 de 17 heures à 19h30

Où on parle du grand projet inutile Surf Park, du mouvement lycéen et étudiant, de la précarité estudiantine, des lectures de l’homme commun, de transidentité.
Relayée en FM notamment à Nantes (JetFM), dans le Gers (L’Écho des Cabanes) et Mulhouse (∏node)

vendredi 7 février 2020 de 16h30 à 19 heures puis de 22 heures à minuit 30

Où on parle d’actions militantes nantaises, de féminicides politiques, de photographes en manif, de garde-à-vue, de chansons serbes, d’autres choses
Relayé en FM à Nantes (JetFM) et par plein d’autres radios hertziennes en France, on s’y perd.

mercredi 29 janvier 2020 de 16 à 19 heures

Où on parle de E3C, de la fac, de Nantes, de garderie, de travail, de colleuses, de Jalal, d’ennemi.
Relayé en FM à Nantes (JetFM) et par plein d’autres radios hertziennes en France, on s’y perd.

jeudi 23 janvier 2020 de 19 à 21 heures

Où on parle de Paris, de Nantes, de PQR, des lycées, de L’Autre Cantine, d’exilés, de Beyrouth.
Relayé en FM à Nantes (JetFM) et par plein d’autres radios hertziennes en France, on s’y perd.

samedi 18 janvier 2020 de 14 à 17 heures

Où on parle de la rue, de pancartes, de blocages, de la peur au ventre, de Cléone.
Relayé en FM à Nantes (JetFM) et par plein d’autres radios hertziennes en France, on s’y perd.

jeudi 9 janvier 2020 de 13h30 à 16h30

Où on parle de la rue partout en France surtout dans la Drôme (mais aussi de Nantes, Rouen, Paris, Rennes, Montpellier, Marseille), de la Colombie, de la préfecture à Nantes, des crimes de la police, de l’Australie.
Relayé en FM à Nantes (JetFM), Montpellier (Eko des Garrigues), Marseille (Radio Galère), la Drôme (Radio Saint-Ferréol), Mulhouse (∏node DAB+ Canal 11).

samedi 28 décembre 2019 de 15 à 17 heures

Où on parle du Chili, de La Commune, des femmes de chambre de Ibis Batignolles, de Jalal, de la rue.
Reléyé en FM à Nantes (JetFM), Paris (Sause Commune), Mulhouse (∏node DAB+ Canal 11) – et j’en oublie (pardon).

Pièces sonores réalisées pour L’Acentrale

Les Valeurs de la République au 6 novembre 2020 de Isabelle Mornat

L’École du futur de Clémence Fermé

L’Acentrale est nous de Suzie Trajkov et Clémence Fermé

Désormais on se lève et on pulvérise ce monde de Séverine Delrieu et Anaïs Denaux

La Jeune-Fille de Anaïs Denaux

Reprends courage, je ne suis pas sauvage de Séverine Delrieu et Anaïs Denaux

Ma rue de Isabelle Mornat

Le Message du Choc de Gaëlle Morand

Une vieille femme-grenouille dans l’espace de Karine van Ameringen

Des Idées croisées entre décroissance et féminismes de Fernanda Galvez

À rebours de Clémence Fermé

Les Vieux à la poubelle de Tieri Briet

 

Poisson d’Avril mon cul de Anaïs Denaux

 

Peep Show Drone de Isabelle Mornat

 

Aussi dangereux de iris Estivals

 

Contre leur nécrolibéralisme de Tieri Briet

 

Rêves de confinement de Iris Estivals

télécharger le son (mp3)

Mort d’un platiste de Isabelle Mornat

télécharger le son (mp3)

La Zone du dehors de Clémence Fermé

télécharger le son (mp3)

Marcher dans la fin d’un monde de Gaëlle Morand

télécharger le son (mp3)

Stalker de Clémence Fermé

télécharger le son (mp3)

GM2L, du plomb dans l’aile de Anaïs Denaux

télécharger le son (mp3)

Mercredi 15 janvier 2020, La Nuit nous rend la rue

télécharger le son (mp3)

Dimanche 12 janvier 2020, Chant vitrine

télécharger le son (mp3)

Jeudi 2 janvier, Meilleurs vœux de Donges

télécharger le son (mp3)

Samedi 21 décembre, Le Tram n’aura pas lieu

télécharger le son (mp3)

Samedi 7 décembre, La Rue de la Paix

télécharger le son (mp3)

Mardi 5 décembre, Bleu guirlandes

(photo Pyrat Nantais)

télécharger le son (mp3)

photos bannière haut de page et vignette en page d’accueil de CF.