Utopie ★ Sonore

US20 ★ Ruse49 3 – 9 août a eu lieu

Utopie Sonore est un laboratoire de création sonore, il est à nous tous. Quiconque y est bienvenu.
En août 2019, Utopie Sonore accouchait d’une Ruse48 (48 heures de radio sans dormir) à tâtons et débordante. « Ruse » parce que Radio Utopique, Superfétatoire et Éphémère.
Et puis la rentrée, la révolte populaire a soufflé encore plus fort, Acentrale – la radio des grèves et des luttes –, l’épidémie, confinement, le déconfinement, l’absurde. Et puis le déconfinement. Et tous ces petits bouleversements – cette année la résidence s’est tenue à L’Ambazada de la zad de Notre-Dame-des-Landes. Là nous étions en sécurité. Nous avons tenu Ruse49, quarante-neuf heures de radio sans dormir.
Cette radio-là se fabrique ensemble, parce qu’au fond, on ne sait pas grand chose.

Restitutions intégrales

Résidence collective ouverte de création radiophonique organisée par un collectif mouvant du même nom : de cinquante à une centaine de participants sont réunis pendant cinq jours dans un lieu choisi pour partager des savoir-faire, écouter, expérimenter, improviser, créer collectivement et in situ (le lieu compte). Tout le monde y est bienvenu. Tout le monde prend part à la logistique. Utopie Sonore tend à être une respiration, un espace de tâtonnement, un temps d’hésitation, un maillage de possibles. On pourrait appeler ça une colonie de vacances bordélique et acousmatique, un summer camp bruyant et décadent ou un très très long weekend soit urbain soit bucolique – bref, une utopie.

ENG – AUDIO UTOPIA (Utopie Sonore, US) Six day open audio production residency, held once a year. From fifty to a hundred people gather and share, learn, listen, experiment, improvise, elaborate and produce together. One would call it a decadent messy noisy acousmatic bucolic summer camp – or might as well say an utopia. Since 2019 it results in a 48 hours (still counting) live and online radio.

Qu’y fait-on ?

On expérimente.

Cette année la résidence a été pensée en trois jours de préparation pour une diffusion sonore (web et relayée par des radios FM amies) de 49 heures non-stop, nommée Ruse49 (Radio Utopique, Sympathique et Éphémère). Certains même parmi nous pensent qu’une heure de plus qu’en 2019 c’est complètement fou : chiche.

Et l’intall technique a ressemblé à ça :

Si ça vous paraît d’une complexité technique intimidante : pas d’inquiétude. On a posé des temps-ateliers de formation très cools et motivants. Sachez-le : certains d’entre nous ne savaient même pas il y a un an ce qu’était une table de mixage.

Cette année la résidence s’est déroulée à l’Ambazada, la zad de Notre-Dame-des-Landes nous a accueilli·es de mille bras grand ouverts. L’édition 2019 s’est déroulée à POL’n (Nantes), lieu d’expérimentation et de mutualisation pluridisciplinaire nantais – nous y retournerons. Les éditions 2016, 2017, 2018 se sont déroulées au manoir de La Cour des Aulnays.

Pourquoi prépayer les repas ?

Il nous paraissait plus simple, plus économique et plus efficace, pour faire à plusieurs, de partager nos repas. On fait ça bien et végétarien. Croyez nos quatre ans d’expérience.
Un tarif sans repas a néanmoins été prévu.
Les inscriptions couvrent jusqu’à douze repas. Elles se font sur un système de forfaits.

Bar et repas

LES REPAS SONT VÉGÉTARIENS.

Pour les petits-dej, vos confitures et pots de miel sont bienvenus ! Café, thé et pain ont été à disposition.

Il y aura un bar sur place (sirop, bière, vin), payant mais vraiment pas cher ! (pas de paiement par carte sur place, évidemment)

Mais où dort-on alors ?

Les premières éditions se faisaient dans un manoir à la campagne. En 2019 nous nous sommes essayés en ville, à POL’n, nous y retournerons. Cette année, nous avons été accueilli·es à l’Ambazada de la zad NDDL, avec plein d’endroit où planter sa tente. Quelques places en dur dans un dortoir pour les dos sensibles étaient également disponibles.

Que sont les frais généraux auxquels vous êtes invité·es à participer ?

Logistique & aménagement du lieu = environ 3000€

  • location du lieu
  • défraiement des cuistots
  • location de matériel son et divers
  • électricité & gaz
  • eau
  • transport
  • communication (dont impression)
  • scénographie
  • signalétique
  • achats divers

… auquel on ajoute les 4000€ environ prévus pour les repas.

Les tarifs d’inscription

En « prix libres » (avec un plancher) pour vous permettre de mettre ce que vous voulez.

Vous pouvez inscrire plusieurs personnes mais nous avons besoin de certaines infos pour chaque participant : dates d’arrivée et de départ, intolérance alimentaire, adresse mail si possible.

En vous inscrivant, vous devenez automatiquement membres d’Asu, ce qui est quand même une super nouvelle.

Quoi de plus ?

Comme pour les éditions précédentes, un appel à contributions, savoir-faire, pratiques, idées, envies, et une logistique collective ont été la base de la résidence.

Logistique

Il n’y a pas de bénévoles : la résidence s’est autogérée. Tous le monde a été invité à participer aux différents spots logistiques (cuisine, service, rangement, vaisselle, sanitaire).

L’équipe Utopie ★ Sonore

Les passagers du Sonomate disent d’Utopie Sonore

À Bruits#2 (festival audioscénique à Nantes), les passagers du Sonomate disent d’Utopie Sonore mieux que nous n’oserions
(Le Sonomate est un dispositif d’enregistrement sous forme d’installation où chacun peut dire absolument tout ce qu’il veut.)
Photo de Clémence Fermé

Invitation à Utopie ★ Sonore

Par Anne-Laure Lejosne, mai 2017
Photo de Bastien Brillard

Carte postale d’Utopie ★ Sonore 2016

Par Guisane Humeau, septembre 2016, extrait
Carte postale originale
Photo de Bastien Brillard

Utopie Sonore An 1 (teaser)

Utopie Sonore a été accueillie à POL’n en 2019 et au manoir de La Cour des Aulnays en 2016, 2017, 2018 par Geneviève Karlsson – et tous les habitants de ce lieu mystérieux, magique et broussailleux. (N’y allez pas, vous risqueriez d’y rester à jamais.)

Utopie Sonore a déjà son histoire. Née en 2016, elle a eu pour équipes successivement :

  • 2020 : Fred Spoutnik, Isabelle Mor, Simon Pas, Gaëlle Mor, Anaïs Den, Joulia Ma, Tieri Bri
  • 2019 : Fred Spoutnik, Simon Pa, Clémence Fe, Solène St, Gaëlle Mo, Anaïs Den, Jean-Marie Fav
  • 2018 : V.., Noëmie P., Clément B., Jules E., Alice L., Anaïs Den, Serge Blast, David, Lau Rita, Hannah LD, Fred Spoutnik, Romain L., Jean-Marie, Solène S., Clémence F.
  • 2017 : Anne-Laure, V.., Rima Ri, Fred Spoutnik, Lau Rita, Maya la Delphe, Anaïs Den, Serge Blast, David, Isa, Marie, Aurélie, Romain, Noëmie, Morgane, Clémence, Coralie
  • 2016 : Émeline, José, David, Dominique Behar et Pascal aussi, Maya la Delphe, Anaïs Den, Coralie, V.., Fanny, Jules, Maude Bernadet, Isa, Serge Blast

Tous amoureux du son, créateurs sonores, techniciens, musiciens, parfois tout à la fois.

Portée pour ses trois premières éditions par l’association Le Bruitagène, Utopie Sonore est aujourd’hui encadrée par l’association fille, fondée en 2018, Asu : Association Sonore et Utopique.

Remerciements

À tous les passagers US et Ruse pour leur génie
À L’Ambazada de la zad NDDL, POL’n (Étrange Miroir et Maxime) et Geneviève Karlsson pour leur accueil
À Jet, Yoann Spoutnik, Les Docks du Film, Pol’n, La Grande Tablée, Adda, Emmaüs Angers & Nantes, Alis 44, Lolab pour leurs prêts de matériel
À la Société Civile des Auteurs Multimédia pour leur soutien financier

Les Recettes ★ de cuisine

Dahl de lentilles corail

  • 250g de lentilles corail
  • 2 oignons
  • 1 boite de tomates 400g
  • 2/3 de cuillère à soupe concentré de tomates
  • une petite cuillère d’huile de coco
  • bouillon de légumes
  • beaucoup de gingembre frais râpé
  • épices : cumin, graines de moutardes, curcuma, piment (facultatif)
  • coriandre ou persil frais

Préparation
Dans un peu d’huile parfumée faire revenir oignons émincés, gingembre et épices
Laisser revenir
Ajouter tomates concassées + jus + concentré + feuille laurier
Ajouter les lentilles, l’huile de coco et le bouillon
Cuire à feu doux genre 30 minutes
Ajouter de l’eau en cours de cuisson si besoin
Servir avec du riz parsemé de coriandre ou persil

Pâté végétal tomate – tournesol

  • graine de tournesol
  • tomates séchées
  • jus de citron
  • huile d’olive
  • persil

Préparation
Faire tremper les graines la veille
Égoutter et rincer les graines
Mixer le tout

Houmous

(pour 7 personnes)

  • 500g de pois chiches
  • 3 gousses d’ail (ou pas)
  • 1 feuille de laurier
  • 2 citrons
  • huile d’olive très fruitée ou huile de sésame

Préparation
La veille, mettre à tremper les pois chiches dans de l’eau froide
Dans 2 litres d’eau froide avec le laurier et 1 gousse d’ail, porter à ébullition et laisser cuire 1 h 30 à 2 heures
Saler et poivrer à mi-cuisson
Égoutter les pois chiches, conserver l’eau de cuisson
Éplucher les pois chiche (c’est long)
Mixer les pois chiches en purée, remettre dans une casserole et chauffer à feu doux
Incorporer 10cl d’huile tiède en fouettant, allonger un peu de jus de cuissons et du jus de citron
Piler l’ail au mortier avec 2 cuillerées d’huile, rajouter cela dans la casserole hors du feu, saupoudrer 1 pincée de piment
Saupoudrer de paprika, garnir d’olives noires
Servir accompagné de quartiers de citrons avec du pain grillé ou du pain libanais

Soupe froide de courgette

Préparation : 10 minutes
Repos : 2 heures
Cuisson : 15 minutes

  • courgettes
  • échalotes
  • beurre
  • cube de bouillon de légumes
  • eau
  • fromage ail et fines herbes
  • ciboulette
  • poivre

Préparation
Couper les courgettes rondelles
Peler et émincez les échalotes
Faire fondre le beurre dans une cocotte, ajouter les échalotes. Dès qu’elles sont transparentes, ajouter les courgettes
Émietter le bouillon cube dessus. Mouiller avec l’eau. Laisser cuire 10 minutes
Passer les courgettes au mixeur
Ajouter le fromage, poivrer
Mettre au frais 2 heures
Servez froid avec de la ciboulette ciselée

Chili sin carne

(pour 6 personnes)

  • 1 oignon rouge
  • 1 gousse d’ail (ou pas)
  • 1 carotte
  • 1 petite branche de céleri
  • 1 poivron rouge
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de cumin moulu
  • ¼ cuillère à café de piment de Cayenne
  • 10cl de vin rouge
  • 1 boite de tomates pelées (400g : poids net égoutté)
  • 500g de tomates bien mures
  • 2 cuillères à soupe bombée de concentré de tomates
  • 2 boites de haricots rouges (800g : poids net égoutté)
  • sel et poivre du moulin

Préparation
Peler puis émincer ail et oignon
Peler la carotte, retirer les extrémités puis la couper en très petits dés
Couper la branche de céleri en très petits dés
Retirer l’extrémité du poivron, les couper en deux, retirer les parties blanches puis couper la chair en lanières
Faire chauffer l’huile d’olive dans une cocotte
Ajouter l’oignon, l’ail, les dés de carotte et de céleri puis faites revenir l’ensemble sur feu doux pendant 8 minutes
Ajouter les lanières de poivron puis prolonger la cuisson de 2 minutes
Pendant ces 10 minutes de cuisson, pelez les tomates fraiches, retirer leur pédoncule puis les couper en gros morceaux
Retirer le pédoncule des tomates en boite puis les couper en gros morceaux
Une fois la garniture aromatique bien fondante (oignon, ail, carotte et céleri), ajouter les épices et mélanger
Ajouter le vin rouge, porter à ébullition et laisser cuire pendant 30 secondes
Ajouter les tomates fraiches, les tomates en boite avec leur jus, le concentré de tomates, les haricots rouges puis mélanger
Porter à ébullition, baisser le feu à feu doux, puis laisser mijoter pendant au moins 1 h 30, en couvrant la cocotte
Mélanger de temps à autres
Saler, poivrer puis rectifier éventuellement l’assaisonnement (ce n’est pas juste un truc que l’on écrit, c’est super important)

Couscous de légumes

(pour 6 personnes)

  • 500g de graines de couscous
  • 2 oignons rouges ou blanc émincés
  • 4 tomates bien mûres
  • 4 jeunes carottes
  • 2 jeunes navets, longs de préférence
  • 3 jeunes courgettes
  • quelques jeunes épis de maïs (vous pouvez prendre ceux en boite – facultatif)
  • 1 bonne poignée de pois chiches trempés
  • 1 botte de coriandre
  • 1 cuillère à café de curcuma
  • 1 cuillère à café de gingembre
  • sel, poivre
  • huile d’olives

Préparation
Préparer les graines de couscous comme indiqué dans le tuto de préparation de graines de couscous
Dans la marmite du couscoussier, mettre un peu de l’huile d’olives et faire revenir les oignons
Une fois translucides, ajouter les tomate mixées, les épices, la bottes de persil
Laisser mijoter 4 à 5 minutes
Ajouter les pois chiches
Couvrir avec 1 litre d’eau
Laisser cuire pour 20 minutes à feu moyen
Ajouter les carottes et les navets coupés
Laisser cuire 15 minutes
Ajouter les jeunes épis de maïs, les courgettes et la patate douce coupée
Laisser cuire 15 à 20 minutes
Pendant tout ce temps, le couscous cuit dans la partie supérieure du couscoussier, trois fois 20 minutes en l’hydratant à chaque fois et en ajoutant de l’huile d’olive pour la dernière fois (comme expliqué dans la recette de la préparation de la graine de couscous)
Mettre dans le plat de service, arroser de sauce, disposer les légumes dessus
Mettre la sauce dans un bol à part pour ceux qui aiment arroser davantage

Photo de bannière de Clémence Fermé